au service des professionnels de la scène culturelle romande depuis 1996

Création d’un centre de formation éphémère pour les apprentis techniscénistes

artos – Communiqué de presse du 20 mai 202

Création d’un centre de formation éphémère
pour les apprentis techniscénistes de Suisse romande


Cette semaine à Reconvilier, la dizaine d’apprentis techniscénistes romands devant se présenter prochainement aux examens CFC ont inauguré un centre de formation éphémère créé en un temps record. La grande majorité d’entre eux n’avaient plus la possibilité de parfaire leurs compétences professionnelles depuis la mi-mars, ceci en raison des mesures sanitaires nécessaires à la lutte contre la pandémie COVID-19.


La crise consécutive à la lutte contre le COVID-19 a touché de plein fouet le secteur de l’événementiel et des arts vivants. Les théâtres, les opéras, les salles de concert et les entreprises de prestations techniques spécialisées dans l’événementiel ont temporairement fermés leurs portes ou, dans le meilleur des cas, ralenti fortement leurs activités, ceci depuis depuis bientôt trois mois.

Parmi ces structures, nombreuses sont celles qui font face à un double défi : survivre à la crise actuelle et assurer, malgré la cessation de leurs activités, la poursuite de la formation de leurs apprentis. En Suisse romande, 54 apprentis techniscénistes sont formés dans presque autant d’entreprises, toutes soucieuses d’assurer la relève de cette profession essentielle à leur fonctionnement. Ces jeunes en formation doivent maîtriser de nombreux domaines complexes, tels que la sonorisation, l’éclairage, la machinerie, la vidéo, le montage et démontage d’infrastructures ou encore les effets spéciaux. Or, la grande majorité des entreprises formatrices n’ont plus la possibilité d’assurer une pratique professionnelle conforme au plan de formation de la profession.

Préoccupée par cette situation, artos, l’association professionnelle de la branche pour la Suisse romande, a lancé une consultation auprès de l’ensemble des entreprises formatrices. Suite à ce sondage, un pôle éphémère de formation a été mis sur pied en un temps record, ceci en étroite collaboration avec GC-Tech Sàrl, entreprise formatrice basée dans le Jura bernois. Il permet depuis mardi aux apprentis techniscénistes de combler leur manque de pratique professionnelle consécutif à la situation actuelle. Une dizaine d’entre eux, ravis de se confronter à nouveau à la pratique de leur futur métier, ont étrenné les premiers cours dispensés dans les locaux de GC-Tech Sàrl.

Les activités de ce pôle de formation seront menées en trois phases distinctes, menées en fonction de leur degré d’urgence. La première phase, effective dès à présent, s’adresse aux apprentis de 4e année et s’accompagne d’un programme personnalisé ; la seconde est destinée aux apprentis des autres degrés et débutera dès le mois de juin ; la dernière est prévue en août et pourra accueillir les futurs apprentis de 1re année.

Notamment grâce au soutien déterminant du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), artos a obtenu les autorisations ainsi que le financement nécessaires à la création de ce centre de formation éphémère. Le concept de formation et les mesures de protection COVID-19 ont été avalisés par les autorités compétentes en fin de semaine dernière.

Durant cette première phase, les cours pratiques sont dispensés au sein de l’entreprise formatrice GC-Tech Sàrl, spécialisée dans la technique de spectacle. Disposant des locaux et du matériel nécessaires, elle s’est profondément investie dans ce magnifique projet, tant au niveau organisationnel que logistique, apportant ainsi un soutien prépondérant dans sa concrétisation.

artos et GC-Tech Sàrl s’attèlent déjà à l’organisation des phases suivantes de l’opération. A la demande du SEFRI, ces prochaines étapes seront coordonnées au niveau national. Pour ce faire, artos s’est approchée de son pendant suisse alémanique, SVTB-ASTT, afin de définir les besoins de chacun et d’élaborer un programme commun.