au service des professionnels de la scène culturelle romande depuis 1996

L'association artos se positionne contre "No Billag"

Le 4 mars 2018, votez non!

artos, l’association au service des professionnels des arts vivants depuis 1996, n’a pas pour habitude de se positionner sur des sujets politiques.
Toutefois, en sa qualité de représentant des métiers techniques et administratifs du spectacle, voyant que l’ensemble des professionnels de la branche ainsi que de nombreuses sociétés de prestations se verront précarisés si «No Billag» devait être acceptée, le comité d’artos souhaite se positionner clairement contre cette initiative.

«Des entreprises de prestations fragilisées»
Les médias audiovisuels suisses sous-traitent de manière régulière tout ou partie de leurs services généraux à des sociétés de prestations également très actives dans la vie culturelle romande.
Que deviendront ces sociétés si l’initiative «No Billag» devait être acceptée?

«Des professionnels sur la sellette»
Que deviendront les 13'000 employés des médias au bénéfice d’une redevance, qu’ils soient nationaux ou régionaux?
Que deviendront toutes les structures et les personnes actives dans le milieu des arts vivants sans le soutien, la visibilité et les synergies qu’offrent aujourd'hui encore ces médias?

«Le milieu culturel romand déjà très fragile»
Accepter «No Billag», c’est prendre le risque d’assister à un dumping massif sur les salaires déjà extrêmement bas des professionnels du spectacle.

«Des médias fabriqués au-delà de nos frontières»
Le contenu médiatique est actuellement conçu et réalisé par des professionnels travaillant en Suisse, et il couvre les événements culturels de notre pays dans toute sa diversité. Il ne saurait être conservé, du moment que seuls les grands groupes internationaux seront financièrement en mesure d'acheter des concessions de diffusion en Suisse et qu'ils produiront le contenu à l'étranger.

«La création artistique suisse ne saurait être rentable sans pouvoir susciter l'intérêt du public, grâce aux médias»
Afin de continuer à pouvoir proposer et bénéficier de spectacles de qualité, le 4 mars 2018, artos encourage ses membres et ses sympathisants à refuser l’initiative «No Billag».

Votez NON à «No Billag»!