au service des professionnels de la scène culturelle romande depuis 1996

Article 32 - explications

Toute personne au bénéfice d'une pratique professionnelle avérée peut se présenter aux examens conduisant au CFC de techniscéniste.

Conditions:

1) Pratique professionnelle

Etre au bénéfice d'une pratique professionnelle minimale de 5 ans, dont au moins 3 ans dans le domaine d'activité des techniscénistes.

2) Cas particuliers

Personnes occupées à temps partiel ou déjà titulaires d'un CFC. Il en sera tenu compte dans l'appréciation de la pratique requise. La décision incombe à la Direction générale de l'enseignement postobligatoire.

3) Connaissances théoriques

Vérifier si le parcours professionnel correspond aux connaissances théoriques indiquées dans l'ordonnance de formation et d'examen de fin d'apprentissage de la profession visée.

4) Inscription

L’ inscription doit être effective en règle générale jusqu'au 30 septembre de l'année précédant l'examen et le domicile légal du candidat détermine le canton qui gère l'admission à l'examen. Elle devra être accompagnée de photocopies de pièces prouvant l’activité professionnelle mentionnée sur la demande (pour les salariés: certificat de travail / pour les indépendants: attestation de l’autorité communale ou de la caisse AVS). Les demandes d’inscription sont à déposer auprès de la DGEP qui décidera de l’admission du candidat sur la base de son dossier.

5) Préparation aux examens

Le candidat se prépare seul en fonction de son acquis professionnel et se présente, en candidat libre, aux mêmes examens que les apprentis ayant suivi une filière de formation initiale.
Il peut aussi suivre les cours professionnels comme les autres apprentis, pour autant qu'une place soit disponible et qu'il s'engage à suivre l'entier des cours professionnels d'au moins la quatrième année de formation (les frais de ces cours sont à la charge du candidat).

6) Examens

L'examen comprend, par principe, toutes les branches d'un examen ordinaire de fin d'apprentissage selon l'ordonnance de formation des techniscénistes.

Le candidat qui a réussi l'examen obtient le certificat fédéral de capacité (CFC).

Celui qui échoue l'examen peut répéter deux fois les branches insuffisantes.

Pour celui qui a déjà réussi un tel examen dans une autre profession, la Direction générale de l'enseignement postobligatoire vaudoise peut, par exemple, le dispenser de l'examen des branches de culture générale.

7) Frais et informations spécifiques aux cantons

Les frais d'examen sont répartis entre les états, les fonds destinés à la formation professionnelle et le candidat. 
Selon les cantons, la prise en charge directe des frais par le candidat varie (jusqu'à 3000frs). 
Il est alors conseillé de s'informer directement au service de formation professionnelle du canton dans lequel le candidat est inscrit:

  • BerneUne partie des frais pris en charge par l'état.
    Solde facturé à l'entreprise formatrice;
  • FribourgUne partie des frais pris en charge par l'état. 
    Solde facturé à l'entreprise formatrice;
  • GenèveTotal des frais pris en charge par l'Etat et la FFPC;
  • JuraUne partie des frais pris en charge par l'état. 
    Solde facturé à l'entreprise formatrice;
  • NeuchâtelUne partie des frais pris en charge par l'état et le FFPP. Solde facturé à l'entreprise formatrice;
  • ValaisUne partie des frais pris en charge par l'état et le FCFP. 
    Solde facturé à l'entreprise formatrice;
  • VaudTotal des frais pris en charge par l'Etat et la Fonpro.